Vendre dans un point de vente : vente ou vanter

6 mai 2010

 

Vente_ou_vanter

 

« LE client »


 

Ne doit pas tenir échoppe celui qui ne sait pas sourire. Prov. Chinois

Une poissonnière qui a toujours raison ne vendra même aucune crevette.

On préfère une machine disponible plutôt qu’une caissière de mauvaise humeur.

La façon de donner vaut mieux que ce que l’on donne. Corneille

Il ne s’agit pas de se convaincre, mais de convaincre le client.

Les Français, où qu’ils aillent, ont besoin de merveilleux. De Gaulle

Avoir l’esprit client c’est aussi savoir dérouler un tapis rouge virtuel dans un espace modeste.

 

La mercatique (marketing) :

Faire de la mercatique, c’est apporter le produit qu’il faut,où il faut, quand il faut et comme il faut, de façon rentable.

Si notre client était autrefois fidèle, de nos jours, il ne l’est plus. Ce réflexe, il l’a perdu. Il change de fournisseur, de marque, de banque, de système informatique, de restaurant…. et cela sans regrets, pour la simple et bonne raison qu’il a trouvé mieux ailleurs.

 

Que veut le client ?

Des interlocuteurs :
– chaleureux
– dynamiques
– souriants
– disponibles
– qui savent l’écouter
– qui savent répondre à ses demandes
– rapides
– calmes
– persévérants
– qui ont le sens de la précision
– qui tiennent informé leur client de l’avancement des choses.

Il ne veut pas des interlocuteurs :
– indifférents
– lents
– imprécis
– s’esquivant à la vue d’un client
– maniant le parapluie dès qu’un incident se présente.

Il refuse les :
– je n’y peux rien,
– ce n’est pas moi
– c’est mon collègue qui s’en occupe
– c’est l’informatique qui est en panne.

Sur 100 consommateurs :
. 55% protestent si il y a un mauvais accueil
. 55% demandent du ‘service’
. 64% sont infidèles
. 47% qui ne trouvent pas leur produit dans le magasin, changent
. 45% des français considèrent la marque comme une notion de qualité
. 95% des mécontents s’orientent vers la concurrence sans s’expliquer

Aujourd’hui, c’est très clair : 1 client de perdu, 10 de perdus.

 

Le REVAMPING

Gagner des clients passe aussi par le « REVAMPING » du point de vente, c’est à dire le « relooking » du point de vente de façon à attirer l’attention. Une vitrine n’a que quelques secondes à sa disposition pour attirer l’oeil du passant d’où l’importance en matière de décoration commerciale de construire les circonstances pour générer de l’attention.

  Revamping

Le « revamping » peut générer une hausse de 40% du chiffre d’affaires (cf la chaîne de grands magasins Coin en Italie).

Revamping

 

Ajouter un commentaire