L’aménagement du management, l’un des plus vieux des métiers du monde

13 mai 2010

Sphynx

Le management un si vieux métier et une si récente profession…

Que nous enseigne l’histoire ? 

C’est en 3000 avant J.C que l’Egypte joue un rôle important dans la pensée managériale qui consiste à Planifer, Organiser et Contrôler (et P.O.C. !)

Vers 1750 avant J.C., sous le règne d’ Hammurabi que l’on voit apparaître la notion de salaire et de responsabilité professionnelle au travers d’un code gravé sur une stèle.

Avec Nabuchodonosor, roi de Babylone, la production économique se trouve contrôlée et l’activité fondée sur le commerce de l’argent et des biens matériels se développe avec l’apparition de la monnaie. Il semble aussi que cette époque voit apparaître le salaire variable.  Nous sommes là vers 600 avant J.C. Lire la suite de l’article…

Le travail c’est la santé, bien le gérer c’est …

13 mai 2010

 

OnHenri

 

Au lycée, il mine, à l’université ou dans les écoles de commerce,il casse et au travail, ou à la maison pour les chercheurs d’emplois, il détruit… C’est un constat, le stress est partout.

L’Agence européenne de santé et de sécurité au travail l’a constaté et publié dans ses rapports, des risques nouveaux de santé et de sécurité envahissent les entreprises suite aux changements réalisés dans les entreprises.

Le stress génère plus qu’avant des risques psychosociaux.

Pourtant, pour lutter contre ce phénomène et sa contagion, des solutions simples existent. Lire la suite de l’article…

Etre remarqué

9 mai 2010

Phare_etre_remarquable

Pour être remarqué, il faut être remarquable. 

L’environnement managérial est en perpétuel changement et les compétences attendues chez les managers ont elles aussi évolué.

Quelles sont les pratiques émergentes et les nouvelles demandes des entreprises en matière de développement des compétences managériales ? Lire la suite de l’article…

Vendre dans un point de vente : vente ou vanter

6 mai 2010

 

Vente_ou_vanter

 

« LE client »


 

Ne doit pas tenir échoppe celui qui ne sait pas sourire. Prov. Chinois

Une poissonnière qui a toujours raison ne vendra même aucune crevette.

On préfère une machine disponible plutôt qu’une caissière de mauvaise humeur.

La façon de donner vaut mieux que ce que l’on donne. Corneille

Il ne s’agit pas de se convaincre, mais de convaincre le client.

Les Français, où qu’ils aillent, ont besoin de merveilleux. De Gaulle

Avoir l’esprit client c’est aussi savoir dérouler un tapis rouge virtuel dans un espace modeste.

 

La mercatique (marketing) :

Faire de la mercatique, c’est apporter le produit qu’il faut,où il faut, quand il faut et comme il faut, de façon rentable.

Si notre client était autrefois fidèle, de nos jours, il ne l’est plus. Ce réflexe, il l’a perdu. Il change de fournisseur, de marque, de banque, de système informatique, de restaurant…. et cela sans regrets, pour la simple et bonne raison qu’il a trouvé mieux ailleurs.

 

Que veut le client ? Lire la suite de l’article…

Le message et sa déperdition : entropie

6 mai 2010

 

Holmes

 

La déperdition du message, encore appelée entropie, est un vrai problème !

.
.               Ce que j’ai à dire (100 %)
M             Ce que je pense à dire (90 %) (tri des infos)
O             Ce que je sais dire (80 %)
I               Ce que je dis effectivement (70%)
.               Ce qu’il entend (60%) (parasites)
.               Ce qu’il écoute (50%) (attention)

L             Ce qu’il comprend effectivement (40 %)
U             Ce qu’il admet (30 %)
I               Ce qu’il retient (20 %) (mémoire)
.               Ce qu’il dira ou répétera (10 %)

Il y a donc une vraie dynamique pédagogique à développer afin de réduire cette déperdition.

Comment faire ?

Quels sont les outils à notre disposition  ?

Comment s’assurer de la « bonne » compréhension ?

 

Principes de base de la communication interpersonnelle

4 mai 2010

Schema_de_communication


La communication interpersonnelle est composée d’un ensemble de signaux non verbaux (comportements, gestes, attitudes 55%) et verbaux (voix et intonation 45%).

 

Avant d’avoir murmuré le moindre son, notre communication non verbale a déjà communiqué à hauteur de 55%. Lire la suite de l’article…

de Generali à Maslow

28 avril 2010

 de_Generali_à_Maslow

« Ils ne veulent plus de moi, je m’en vais. »

Entré au début des années 70 dans la société Generali puis devenu président de Generali, Antoine Bernheim a multiplié par 70 le chiffre d’affaires de la société en quarante ans. Élevé à la dignité de grand’croix de la Légion d’honneur le 13 juillet 2007, conseiller de Bernard Arnault, Vincent Bolloré, Jean-Marie Messier ou encore François Pinault, le financier, 85 ans, doit abandonner la présidence de Generali pour en devenir président d’honneur pour dix ans.« On me traite comme un vieillard gâteux ! »,

« Je ne serai plus rien puisque je n’aurai pas de poste d’administrateur. »

« C’est assez scandaleux, après tout ce que j’ai fait.»

Malgré le statut de président d’honneur de Generali, appartement à Venise, rémunération et voiture avec chauffeur ou encore de rester le vice-président (jusqu’à l’âge de 99 ans) de Bolloré SA, il semble que M. Bernheim, chassé ‘par l’âge’, ait à redécouvrir quelques étages de la fameuse pyramide de Maslow.

Cet exemple illustre que, quelque soit l’âge et la position sociale, l’être humain n’est pas indifférent à satisfaire les besoins de reconnaissance, d’estime et d’accomplissement.

 

Imprévu vaut mieux que deux tu l’auras

24 avril 2010

 

Construire_la_stratégie_de_la_roulette_russe

 

« – Et vous comment prospérez-vous dans l’imprévu ?

– Nous avons une stratégie !

– En quoi consiste-t-elle ?

– Secret défense !

– Ah bon ! »

Avoir la même stratégie que ses concurrents, ce n’est pas avoir de stratégie. C’est imiter ses concurrents.Par définition la stratégie fait appel à l’anticipation. Or en période d’incertitude les repères sont brouillés car l’environnement est instable, perturbé et perturbant.

Il y a ceux qui sentent la pluie et ceux qui se contentent d’être mouillés.

Pour certains, la stratégie consiste à attendre que le mauvais temps passe dans l’espoir d’un avenir plus clément. Pourtant quand le sol s’effondre sous nos pieds, la meilleure stratégie est de se bouger rapidement. D’autre part, l’histoire nous indique que de grandes entreprises (Rockefeller, Hewlett Packard, Fedex) sont nées en temps de crise, c’est-à-dire dans un environnement incertain. La période de crise serait-elle donc aussi un bon moment pour risquer des ouvertures quand les incertitudes chancellent ou que les acquis se dispersent ? Lire la suite de l’article…

Un développement record et « bon marché » !

16 avril 2010

 

Le bon marché

En introduisant la théorie de Maslow (1) dans son entreprise, Chip Conley (2) réalise la perspective de son aspiration et poursuit ainsi l’œuvre commencée par Maslow. Ainsi en 2001, fort de ses études suivies à Standford, Chip Conley a reconstruit et adapté la pyramide de Maslow à ses collaborateurs, ses clients et ses investisseurs. La « simple » pyramide de Maslow est ainsi parée de ses trois dimensions chez JDV.

En 2007, dans son livre « Peak »(pic, record), Chip Conley explique en quoi l’entreprise moderne est une manufacture de peurs néfaste aux relations interpersonnelles constructives. En appliquant deux fondations de l’andragogie(3), donner du sens et comprendre, Chip Conley développe des équipes gagnantes et, anticipant les demandes de ses clients, il les fidélise. Depuis la création de JDV, Chip Conley multiplie par 6 les effectifs de ses structures et par 3 l’amplitude de son chiffre d’affaires. Le turn-over de 75% habituellement constaté dans l’industrie hôtelière est mis à profit par Chip Conley par la fidélisation de ses collaborateurs à 75%.

Avec ses 17 restaurants, 37 hôtels et plus de 3000 salariés, Chip Conley est récompensé de ses efforts par plusieurs prix d’excellence en Californie et pour la plus grande satisfaction de ses investisseurs, dernière dimension de son adaptation de la pyramide de Maslow.

En France, le sondage réalisé en octobre 2009 par TNS Sofres pour le cabinet Altedia (4) fait apparaître, aux yeux des Français, une forte dégradation de l’image de l’entreprise. Il semble que cette dégradation se manifeste depuis le début des années 1990 dans l’indifférence du grand patronat.

Sur 1005 personnes interrogées dans les grandes organisations.
58 % des salariés interrogés n’ont pas confiance dans les dirigeants de leur entreprise ou de leur administration.
Lire la suite de l’article…

2010, c’est divin pour une année de créativité pédagogique. Ca vous dit ?

9 mars 2010

 

Homme de Vitruve de Leonardo da Vinci

2010, c’est divin pour une année de créativité pédagogique. ça vous dit ?

 

Dans notre monde concurrentiel, les sollicitations se multiplient et partout la productivité impose « de faire plus avec moins », de faire du beurre avec de l’eau, même quand il n’y a pas d’eau.

 

Les actifs et débordés ont tendance à accélérer leur rythme et mènent cent tâches de front. Les préoccupés du travail bien fait et de la maîtrise des choses ralentissent et n’arrivent plus à décider ou à arbitrer. Dans les entreprises, le ton monte, Lire la suite de l’article…